Les Archives de Joe

Les Archives de Joe
Zoïds - Trucs et astuces pour les Stickers

Zoïds - Trucs et astuces pour les Stickers

21 janvier 2019 10:42 - Lu 245 fois

Je reprends ici un article que j'avais écrit en 2016 pour le site Zoïds.fr, où je détaillais la pose des stickers / autocollants sur nos chers animaux mécaniques. Un sujet souvent négligé par beaucoup de collectionneurs de jouets, alors que cela joue énormément sur l'aspect final de ces divers engins. A noter d'ailleurs que ce que je vais détailler ci-dessous n'est pas propre aux Zoïds, mais peut s'appliquer sans doute à diverses autres gammes. Allez hop, c'est parti, et je vais essayer de ne rien oublier...



Où pose-t-on un sticker ?

La toute première règle qui parait évidente, mais qu’il est bon de rappeler : on essaye autant que possible de poser un sticker sur une surface la plus lisse ou plane possible. Il peut bien sûr y avoir un angle sur la surface (sticker qui commence sur l’avant d’une pièce par exemple et fini sur son côté), ou une courbure, mais cette surface doit être le plus uniforme possible. Donc si c’est à un endroit où il y a par exemple une ligne de moulage assez prononcée ou un reste d’attache (de la grappe initiale), il faut préparer avant la zone en retirant le surplus inutile (et ce sera toujours plus propre de toute façon ^^).

De façon générale, on évite aussi de poser un sticker là où il y a par exemple un creux ou des stries. D'une part parce que ce n'est pas idéal en termes de rendu, mais aussi parce qu'avec le temps, la poussière va venir se caler dans les creux/stries en question, et dans le cas de stickers avec un fond transparent, ce sera vraiment pas joli... Evidemment il y a tout de même des contre-exemples ou des modèles où on ne pourra pas faire autrement. Par exemple Zaton, chez les Zoïds rouges : vous verrez tous les visuels avec les 2 stickers rectangulaires sur les 2 "canons" de la tête posés bien comme il faut sur une partie où il y a des stries. Ca parait un peu du non sens, mais même la notice indique de les poser là, donc bon... Hormis ce genre de cas, notamment si c'est clairement indiqué par une notice, c'est donc plutôt à éviter ^^ A noter quand même qu'il y a une certaine liberté pour les stickers des Zoïds. Les visuels officiels donnent des exemples très classiques, voire logiques, mais au final, vous pouvez quand même faire comme vous le sentez.



2 types de stickers

Distinguons 2 types de stickers, pour les Zoïds :
- Ceux avec un fond transparent, surtout sur les gros Zoïds
- Ceux avec un fond argenté ou autre, surtout sur les petits Zoïds

Le 1er type est plutôt "solide", avec 1 couche simili plastifiée et 1 couche de colle. Ceux-là se manipulent assez facilement en fait. Le 2nd type est plus "délicat", avec la couche principale qui est plutôt en papier avec la couche imprimée sur un film assez fin.


2 types de stickers
Stickers d'un ZoidZilla à gauche et d'un Zark à droite


Préparer et "tailler" un sticker

Une grande partie de ces stickers ont un "contour", que je conseille de couper quand il n’est pas utile, surtout pour les stickers transparents. Déjà parce que ça peut faire gagner un chouilla de place là où voulez les poser, et ensuite parce que ça fera plus propre.

Pour les stickers avec un fond de couleur, notamment les argentés, c’est surtout ceux de forme carrée ou rectangulaire que j’invite à recouper : quand c’est un petit triangle au milieu d’un grand carré argenté, recouper à la forme du triangle sera bien plus joli à l’arrivée. Mais après, certains stickers sont très bien "tels quels", donc inutile d’y toucher. Ca reste du cas par cas.


Retailler un petit sticker


Sticker à cheval sur 2 pièces - coupes spécifiques

Un cas intéressant, présent sur pas mal de gros Zoïds : le sticker qui est à cheval sur 2 pièces. Par exemple le "RBOZ-003" de ZoidZilla qui est en général placé sur l’avant des jambes, sur les 2 moitiés qui composent chaque "cheville" (exemple ci-contre). Le truc, en l’état, c’est de couper (vi vi) le sticker juste après le Z. Cela nous donne 2 moitiés quasi identiques en largeur, et il suffit de les poser juste comme il faut sur les 2 pièces de la jambe. Comme ça, vous ne serez pas embêté le jour où vous le redémontez.

A noter que sur l'exemple ci-contre, j'ai également coupé les contours inutiles de ces stickers, ainsi que sur les numéros "51" pour qu'ils puissent rentrer juste comme il faut dans leurs emplacements.


couper un sticker en 2


Outils utiles

Pour recouper un sticker, ce n’est pas bien sorcier : soit des ciseaux, tout bêtement, soit un scalpel (ou un cutter vraiment vraiment bien affûté – il ne faut pas que cela arrache !). Les scalpels, on en trouve à pas cher du tout sur internet, pour information. Si votre sticker est encore sur sa plaque, un scalpel et une petite réglette pour aller droit. Si le sticker est assez gros (genre les n° style "51" de Zoidzilla), vous pouvez le décoller et tout en le tenant au bout d’un doigt, ou à l'aide d'une petite pince plate, couper avec des ciseaux. Il faut juste ne pas trembler ^^



Décoller des stickers déjà posés

Par expérience, on a tous eu des Zoïds avec des stickers de travers, qui rebiquent aux coins, ou posés partout sauf là où ça devrait être... et bien ils ne se décollent pas trop mal, en fait. Surtout les stickers transparent, étant plus solides. Si un coin ne colle plus, ça aide, il suffit de décoller doucement, en s’aidant d’une lame par exemple. Pour les autres stickers, style papier, c’est un peu plus délicat. Une fois sur 2, un peu de colle et de papier restera sur votre Zoïd. Mais tant que la couche imprimée reste intacte, pas de panique, on pourra recoller.

S’il reste un tout petit résidu de colle sur le Zoïd, vous pouvez le retirer simplement en grattant avec votre ongle, ou si ça accroche un peu plus, un chiffon humide, ou avec de l'essence F ou même de l'eau de Cologne par exemple. Ca sent un peu, mais c’est sans solvant, donc pas de risque de faire fondre votre Zoïd.

Une fois décollé, profitez-en pour couper les contours inutiles avant de le remettre proprement. Ci-dessous un exemple avec une jambe d’un Red Mammouth, où je vais décoller les 2 stickers et commencer par retirer le surplus inutile :


Reprise des stickers d'une jambe d'un Red Mammouth : on décolle...


Recoller un sticker

S’il était assez bien collé, sachez qu’il y a de grandes chances pour qu’il accepte assez bien d’être remis à un autre endroit sans rien de plus. Il suffit de tapoter doucement avec le bout d’un doigt le côté collant pour voir si ça à l’air de coller encore ou pas. Si ça ne colle plus, et bien on va en remettre ^^ Alors déjà, surtout pas de glu ! Si vous vous loupez, ce sera soit définitif, soit retirer à nouveau laissera des marques. Je n’ai pas trop essayé la colle scotch (sans solvant), question pratique surtout. A voir... Pour ma part, j’ai jusqu’à présent utilisé tout simplement de la colle blanche UHU.

Pour l’étaler, si vous êtes sûr de vous, vous pouvez y aller directement avec le bâton, mais sinon vous pouvez utiliser par exemple une allumette taillée en biseau, pour faire une toute petite spatule, et vous vous en servez pour mettre un peu de colle là où il faut. L’avantage de la colle blanche est que ça vous laisse le temps de poser votre sticker bien comme il faut, la prise de la colle est assez lente. C’est aussi transparent au séchage, et c’est sans solvant (au cas où – on ne sait jamais). Et enfin si vous voulez redécoller plus tard, ça ne posera pas trop de problème. Bref, très pratique et ça se trouve n'importe où.

Ci-dessous, suite de l’exemple avec la jambe de Red Mamouth, où après avoir coupé les bords inutiles, et avoir coupé en 2 aussi bien le numéro que le triple-chevrons, j'ai recollé les divers bouts avec de la colle blanche :


Reprise des stickers d'une jambe d'un Red Mammouth : on coupe et on recolle


Utiliser les planches de stickers vides

Souvent elles sont jetées… à tord ! Car les "restes" d’une planche de stickers, ça peut toujours servir. Je parle là uniquement des petites avec fond argenté ou noir. Déjà, cela peut servir en remplacement pour des stickers très basiques. Le cas probablement le plus basique : la bande argentée autour des bras d’un HellRunner. Ce n’est qu’une bande de 2cm de long environ par 1mm de large. Rien de plus. Donc il est très facile d’en refaire une ou plusieurs à partir des côtés d’une plaque de stickers.

Mais ça peut aussi et surtout servir pour des petits rajouts personnalisés. Un exemple ci-dessous avec ce Scarab où j’y ai rajouté un carré argenté sur chaque arme latérale, et un rectangle sur l’avant de la trompe, dans un creux, où ça s’y prêtait pas mal. Des petits rajouts discrets, et sans en faire de trop non plus, c’est inutile de surcharger votre Zoïd ^^


Un Zoïds Scarab, avec des petits ajouts discrets et des stickers retaillés


Conclusion

Les stickers, notamment sur les vieux Zoïds, ce n'est pas si compliqué que ça. On peut les décoller, les couper, les recoller... le but à ne pas oublier quand même étant d'avoir un rendu propre sur vos modèles. Comme dit en introduction, cela peut d'ailleurs marcher avec d'autres gammes de jouets, mais là ce sera du cas par cas. Certains vieux stickers par exemple ne se décollent pas sans se déchirer, rendant les améliorations ou rectifications très difficiles. Et d'ailleurs, si vous avez eu l'occasion de tester avec succès (ou pas) sur d'autres jouets assez connus, n'hésitez pas à l'indiquer en commentaires ci-dessous ^^



Sources :
- mes propres Zoïds et plaques de stickers


Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.


(les commentaires sont soumis à validation)